Terrain de Recherches Artistiques Contemporaines Expérimentales

C’est ce soir ! à la Ferme du Biéreau à Louvain La Neuve

Yza et Karo participent au projets proposés par la section  « Son-corps-voix-images » de l’Académie intercommunale de Court St Etienne et Ottignies Louvain la Neuve – et l’asbl. « Son-corps-voix-séquenceS » –  

Une soirée en deux parties pour goûter aux plaisirs de la « Création et Transmission Artistique Contemporaine ».

Un projet pédagogique et culturel qui s’interroge sur les définitions théâtrales.

affichervbA4 copieweb

Karo en tant que vidéaste propose des vidéos qui viendront faire le lien entre les différents actes de la pièce « Les Captifs » jouée en première partie de la soirée.  Plus d’info c’est ici

Yza en tant qu’actrice, est en deuxième partie de la soirée, et présente un début de création en collaboration avec Philippe Wauman et Jean Christophe Dangoisse. Elle est traversée par la figure d’Antigone qu’elle interroge, au féminin, en puisant au poème pour le livret de l’opéra de Pierre Bartholomée « la lumière Antigone » écrit par Henry Bauchau.

« Pour accomplir cet « afformance art » ou acte poétique, il est apparut qu’une enceinte sonore viendrait – en miroir – multiplier les mises en abîmes. Enceinte plutôt qu’accompagnement ou illustration. La voix de l’actrice s’est vite imposée comme materiae prima. Murmures, cris, mots, locutions, exhortations, clapotements. Préalablement enregistrée, cette voix est ensuite répliquée en agencements ici, en résonances enveloppantes là, en plis méconnaissables par ailleurs. Le dispositif suit une conduite pour peupler l’espace du plateau à divers degrés d’énonciation. On invoquera ici le chœur antique. Il intervient comme une mémoire vivace, obsédante, plaçant délibérément l’actrice sous un joug dont elle entend se dégager par la présence, les gestes, les mouvements, le verbe. »

 

Chanter soi2 copieweb

Ce qui ne se dit, s’édite

Dans la gorge

Cette forge abyssale

Convoquer le dicible en force

Et prendre destin comme on prend parole

 Criblées d’injonctions

Droit de mort, droit de vie

Regorgée d’invectives

Lancinantes stances étouffées

Oui

Faire fronde sous les éclats

De voix, tous les éclats

Furieux futiles maintenant jadis

Dégager l’enclave

Marcher, défier, danser, dévaster

Femme, mère, insondable, indicible

Le premier cri et le dernier souffle

Intenses resserrements libérateurs

Intimes et intimant la sollicitude

Eau matrice, terre généreuse.

Respiration. Chanter soi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s